Camille GOGUET, Parrain du Moulin de Rimbault

Né à FRONTENAY ROHAN-ROHAN, le 22 juin 1908, fils de meunier, Alexandre Camille GOGUET apprit l’art de la meunerie au moulin familial à vent de Pacouinet à OULMES (Vendée). Il s’installa ensuite à FRONTENAY ROHAN-ROHAN sur le moulin de Fougerit puis comme l’on fait tous les meuniers de sa génération, il dut stopper cette activité, développa et fit prospérer un négoce de grains.

Mais jamais il n’abandonna l’art de la meunerie traditionnelle et peu avant son décès, il aimait faire visiter et commenter les installations de Fougerit, qui n’écrasait plus le grain depuis déjà de longues années.

Descendant des premiers meuniers connus à OULMES, il raconta, par des cassettes enregistrées,  l’historique des moulins du hameau de Pacouinay et leur fonctionnement. En effet, les trois moulins de Pacouinay furent construits avant 1750. Le premier meunier connu fut Jean-François Elie Goguet, né en 1792. A sa mort son fils en hérita. Celui ci eut sept enfants. Il légua à ses deux fils célibataires ce moulin. Ses autres, enfants devinrent meunier dans d’autres communes de la région, l’un d’eux fut boulanger à FONTENAY LE COMTE. En 1929 Le moulin fut cédé à la famille COIRIER qui produisit de la farine jusqu’en 1959 où ses ailes s’arrêtèrent de tourner.

Alors, qu’en 1973, se créait l’association des amis du Moulin de Rimbault, ce fut avec spontanéité et compétence qu’il donna de nombreux conseils pour sa restauration. Entre Camille GOGUET et les habitants de BEAUVOIR SUR NIORT, une longue et fidèle amitié allait se nouer, renforcée par le dernier  des meuniers du moulin, Louis ROYER, retiré à FRONTENAY ROHAN-ROHAN où Camille COGUET était une personne dynamique.

C’est tout naturellement qu’en 1981, les amis du Moulin de Rimbault demandèrent à Camille GOGUET de devenir le parrain de cet élément prépondérant du patrimoine touristique.

Son décès, le 10 août 1989 à NIORT, signifia l’extinction d’une voix qui transmettait la mémoire de la meunerie traditionnelle. A cette occasion, un hommage lui fut rendu en disposant les ailes du moulin arrêtées en forme de croix traditionnelle. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site