Le système BERTON

Le système BERTON (créé vers 1840) a supplanté les ailes en toiles, fragiles et difficiles à manœuvrer. Cette nouvelle innovation permet de varier la portance des ailes sans risquer sa vie en entoilant ou désentoilant chaque aile depuis l’extérieur du moulin. En effet, avec l’ancien système, il fallait faire tourner la voilure d’un quart de tour, serrer la frein et s’extraire du moulin pour finir l’opération. Avec le système BERTON, les quatre ailes sont ajustées en une seule opération au lieu de quatre.

En effet, ce système permet, avec ses ailes composées de planches de bois coulissantes, de régler la surface déployée, de l’intérieur du moulin, en fonction de la force du vent. Le système BERTON est un ensemble métallique différentiel qui permet la rotation des bras sur des vergues : d’une position fermée (toutes les planches sont superposées lorsque les bras sont parallèles aux vergues), on peut passer à une position ouverte (les planches sont presque côte à côte lorsque les bras sont perpendiculaires aux vergues). Cela engendre donc une rentabilité supérieure des ailes en fonction du vent.

Plus techniquement, le système est actionné par des manivelles entraînant un différentiel dont l’action est transmise aux ailes par un arbre principal et son axe, un jeu de roues et de pignons, de vis sans fin et de couronnes, de biellettes ainsi que de sabots et de tringles. L’action sur les manivelles est progressive et permet d’ajuster au mieux la surface de voilure sur les quatre ailes en même temps. Ce système ingénieux ne fonctionne que lorsque le moulin tourne car il utilise la rotation de l’arbre sur lequel sont les manivelles, pour actionner le système BERTON.

c-syst-berton-1bis.jpg

c-syst-berton-2.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×