Les festivités au moulin

Depuis la création de l’Association des Amis du Moulin, de nombreuses manifestations ont été crées pour promouvoir dans un premier temps la restauration du Moulin puis de mettre en valeur ce site assez remarquable : Grandes Fêtes costumées du Moulin, Brocantes, journée du patrimoine, festival de peinture, nuits des étoiles, départ de randonnées pédestres ou cyclistes …

Durant quelques représentations pendant plusieurs étés dans les années 1990, le moulin fut le cadre naturel d’une évocation théâtrale, mise en scène par Geneviève Bruneteau. Le scénario était bâti à partir du poème de Louis Royer, de documents trouvés aux archives Départementales, relatant le crime commis par le propriétaire du moulin, de recherches aux archives notariales de Niort et à Beauvoir. La venue de François 1° fut un grand moment pour le moulin, mais aussi un temps fort de l’évocation théâtrale. Un grand-père racontait à sa petite fille, l’histoire du moulin et du hameau de Raimbault, depuis la fée jusqu’à nos jours. Ce spectacle eut un vif succès avec ses deux cents acteurs, la qualité des costumes, des techniciens et des artificiers recréant l’embrasement du moulin : Chaque représentation accueillit plus d’un millier de personnes.

Ce spectacle « Le Moulin raconte son histoire » put être réalisé grâce à la collaboration de Max Ponchelle. Cet éclairagiste à Antenne 2, passionné par le site, suggéra à Lucette RICHARD, l’idée originale lorsqu’il vint tourner le reportage avec Pierre de Lagarde responsable de l’émission des « Chefs d’œuvre en péril » fin 1990 et en proposa le scénario. Avec Michel Lepinet, il mit au point les éclairages et la bande son. Patrick Hannais et sa fille prêtèrent leurs voix, tandis que Bodan Kanev créa les musiques originales.

En 1993, soit au bout de trois ans de spectacle « faire la révérence trois années de suite devant François 1°, cela fait un peu long », résuma Madame Richard. Il fallut donc que l’association se remette à l’ouvrage et propose un nouveau spectacle d’une heure trente. Cent cinquante acteurs, figurants, quatre couturières, deux metteurs en scène, Geneviève Bruneteau et Jacques Levelu travaillèrent sur dix tableaux. Ce nouveau spectacle situa l’action à partir de la guerre de Cent ans, traverse le temps jusqu’au XIXème siècle. On y découvrit les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle, qui, de retour de Galice, ramenèrent les plans du moulin de Rimbault. Les auteurs de ce son et lumière s’inspirèrent du poème de Louis Royer. Ils y ajoutèrent d’autres histoires, en se souciant, par déférence pour le public, de respecter des faits historiques, comme la bataille de Beauvoir en 1350. On était loin de la littérature engendrée par les légendes de la fée de la forêt. Rimbault se sentait pousser des ailes.

 

Le  spectacle s’arrêta en 1995 au bout de quatre ans de franc succès.

 l-festivites-2.jpgl-festivites-3.jpgl-festivites-4.jpgl-festivites-5.jpgl-festivites-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site